le blog

chargement en cours...

PORTRAIT DE FREELANCE - Charlotte Dumoulin, graphiste freelance

Après plusieurs mois d’arrêt, nous reprenons nos portraits de freelances et micro-entrepreneurs sur le blog de Réseau-Freelances. Voici une nouvelle interview qui va nous permettre de découvrir Charlotte Dumoulin et son projet EKKO Studio.

Portrait.


 

Peux-tu te présenter et nous parler de ton activité de freelance en quelques lignes ?

CD. Je m’appelle Charlotte et je suis une jeune entrepreneure actuellement basée à Bruxelles. Début 2017, j’ai créé EKKO Studio, un studio de graphisme, d’identité visuelle et de conseils en communication. Mon objectif au travers d’EKKO Studio est d’aider les porteurs.euses de projets et les PMEs à développer une communication visuelle impactante, mémorable et unique en vue de positionner et de démarquer leur business sur un marché toujours plus compétitif. En gros, je crée des logos uniques, des cartes de visite qu’on ne jette pas, des flyers originaux ou encore des dépliants professionnels pour présenter les différentes offres de mes client.e.s. Je travaille principalement sur des projets à vocation éthique, durable et environnementale, c’est ma façon à moi de donner encore plus de sens à mon travail.
 

Quel est ton parcours professionnel / universitaire ?

CD. Après une période aux USA, j’ai étudié la communication en Belgique (bachelier de 3 ans). Mon diplôme obtenu, je me suis inscrite à l’Université pour compléter ma formation par 5 ans de langues modernes et traduction. J’ai terminé en 2012, trilingue et toute contente mais pas beaucoup plus éclairée quant à ce que je voulais faire de ma vie (bonjour l’angoisse !). Du coup, j’ai profité d’une belle occasion pour voyager en sac à dos pendant 2 ans. Rentrée en Belgique en 2014, j’ai commencé un job tout gris qui m’a vite rendue malheureuse. En parallèle à ce job j’ai donc repris des études d’infographie (cours du soir), l’une de mes passions depuis mes années en communication. C’est début 2017 que j’ai finalement osé me jeter à l’eau et que j’ai quitté mon CDI pour tenter l’aventure de freelance en graphisme et communication visuelle. Pour ça, je me suis faite aider par une coopérative d’activités (incubateur). Je n’ai jamais regretté mon choix, que du contraire !
 

Quelles ont été tes principales motivations à te lancer comme freelance ?

CD. Sans hésiter, la liberté d’organisation, le fait d’être ma propre boss et les rencontres. J’adore échanger avec des entrepreneur.e.s inspirant.e.s et en savoir plus sur leur parcours. Depuis que je me suis lancée, j’essaie de rencontrer un.e ou deux porteur.euse(s) de projet par mois. Ca me coûte cher en cafés mais les rencontres sont parfois dingues ! J’ai par ex. pu discuter avec une cheffe d’entreprise super connue en Belgique, deux étudiants d’à peine 16 ans ultra engagés pour le climat, une influenceuse, une blogueuse pro, un aventurier-photographe nomade digital ou encore une coach en séduction ! Chacune de ces rencontres m’a apporté quelque chose et c’est ça qui est génial !


Sur quels types de missions travailles-tu en général ? Sont-elles plutôt courtes ou longues ? Dans des secteurs d’activité particuliers ?

CD. Mon travail en tant que graphiste est très varié et aucun projet ne se ressemble (c’est ça que j’adore !). Mes missions sont donc très différentes d’un jour à l’autre. J’ai des missions courtes (un logo, par exemple) et des missions plus longues (projets récurrents pendant toute l’année pour un même client). Je n’ai pas de secteur particulier mais je privilégie les projets à vocation étique, humaine et durable.
 

Comment se déroule ta journée type ? Quels sont tes petits rituels ?

CD. Je travaille seule et aucune de mes journées ne se ressemblent, c’est précisément ça que j’adore ! Je bosse bien le matin donc je me lève généralement tôt et je commence à travailler sur les projets graphiques de mes clients après avoir lu, médité et bu mon eau chaude/citron. Je bosse sur la table de mon salon, dans des petits cafés sympas ou parfois dans un espace de coworking, ça dépend des jours. Je suis aussi souvent en rendez-vous clients, j’aime bien les contacts humains (et les lattés !). Mes journées sont chargées et sportives, si tu es à Bruxelles et que tu vois une nana à fond sur son vélo, avec un sac à dos et un bonnet à pompon bleu flash, c’est certainement moi !
 

Peux-tu terminer la phrase « La mission que je rêverais d’avoir, c’est » ?

CD. La mission que je rêverais d’avoir c’est une mission graphique dans le domaine du développement personnel ou de l’aide humanitaire qui impliquerait de devoir me déplacer à l’étranger et de rencontrer un tas de gens inspirés et inspirants.


Comment vois-tu ton activité de freelance à environ trois ans ?

CD. Je ne me projette pas si loin même si j’ai de grandes ambitions à moyen terme.  Dans 3 ans, j’espère que je j’aurais réussi à être totalement libre financièrement grâce à EKKO Studio et aux projets de revenus passifs que je suis en train de développer. J’espère qu’EKKO Studio croulera sous les projets intéressants, que j’aurais monté une petite équipe au top et que je pourrais continuer à être freelance.
 

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui souhaite de devenir freelance ?

CD. Ne pas attendre trop longtemps avant de se lancer. Moi j’ai une fâcheuse tendance à vouloir que tout soit parfait avant de passer à l’action et du coup j’ai tardé à prendre la décision de quitter mon ancien emploi. Mon conseil est donc de planifier un peu (c’est essentiel), de se faire aider / conseiller et de passer vite à l’action, même si ce n’est pas parfait. Autre conseil : ne pas sous-estimer le réseautage « face à face » et le pouvoir du bouche à oreille, ça fonctionne incroyablement bien. Sinon ne pas se comparer aux autres entrepreneures (sur les réseaux sociaux notamment) car cela ne sert strictement à rien. Enfin, avoir le cœur bien accroché, profiter du processus et échanger un maximum avec d’autres personnes qui se lancent.


Merci à Charlotte d’avoir bien voulu se prêter au jeu de l’interview. Vous aimeriez, vous aussi, être interviewé par nos soins ? N’hésitez pas à entrer en contact avec nous… Et à très vite pour de nouveaux portraits sur Réseau-Freelances !


Son site web : https://www.ekkostudio.com
Son blog : https://www.ekkostudio.com/blog-entrepreneuriat/
Son Instagram : https://www.instagram.com/ekko_studio/
Son Facebook : https://www.facebook.com/HelloEkkoStudio/
Vous pouvez aussi la retrouver autour d’un latte, à Bruxelles ou via Skype pour un « cafepreneur » (pour celles qui sont plus loin). Elle adore rencontrer des entrepreneures inspirantes et échanger sur les parcours et projets respectifs.

 

 

vous aimez cet article ?

Leslie M.

le 25/03/2019

Discussion

    pas encore de discussion, démarrez en une !se connecter